user_images/148080_fr_quatuor6.jpg

RAPHAËLLE O'BRIEN

Publié dans : Les articles Culture de Raphaëlle O'Brien

Regards de Russie: un programme prometteur (14-20 novembre 2012)

La dixième Semaine du cinéma russe à Paris commencera le 14 novembre, à l'Arlequin, par une soirée en présence de Pavel Lounguine.

L’un des avantages que Paris offre aux amateurs du septième art, c’est la possibilité de suivre des festivals consacrés à des cinématographies étrangères, parmi lesquels la Semaine du cinéma russe s’est imposée, depuis déjà dix ans, comme une manifestation des mieux conçues et des plus riches en bonnes surprises. Pour fêter sa première décennie, les organisateurs ont concocté un programme varié, et se sont attiré le concours de Pavel Lounguine, l’un des maîtres mondialement reconnus du nouveau cinéma russe.

Le programme

Lounguine sera dans la salle à la soirée d’inauguration, le 14 novembre, pour présenter son nouveau film, un drame musical intitulé Le Chef d’orchestre. On est curieux de voir aussi La Horde d’Andreï Prochkine, une fresque historique dont l’action se situe au XIVe siècle, récompensée au dernier Festival du film de Moscou par le prix de la meilleure mise en scène. Changement d’époque pour une autre reconstitution historique : L’Admiratrice de Vitali Melnikov, qui évoque la liaison secrète entre Tchekhov et Lidia Avilova, dans le contexte bouillonnant de la vie intellectuelle russe au début du XXe siècle. Le Rachat d’Alexandre Prochkine nous plongera dans une réalité bien moins romantique, celle de l’après-guerre en URSS. Les spectateurs qui s’intéressent surtout aux images de la Russie actuelle pourront découvrir Récits de Mikhaïl Segal, un film basé sur quatre nouvelles, Le Transfèrement d’Alexeï Mizguirev, le thriller psychologique Le Papillon d’acier de Renat Davletiarov, le drame fantastique Le Dernier Conte de Rita de Renata Litvinova, Le Face-à-face de Serguei Komarov, Les Désœuvrés d’Andreï Zaïtzev, basé sur les chansons de Victor Tsoï, ou La Journée d’un prof de Sergueï Mokritski. Le genre léger ne manque pas au programme : la comédie familiale Les Mamans, l’un des grands succès au box-office russe de l’année dernière, devrait plaire à qui cherche à se divertir.

Dans un tout autre registre, deux films d’Alexandre Soukourov, Le Soleil (2004) et Faust (2011) figurent au programme en guise d’hommage au cinéaste, et d’occasions de rattrapage pour les spectateurs parisiens qui ne connaîtraient pas encore ce maître contemporain.

Un documentaire, Je suis mort dans mon enfance de Gueorgui Paradjanov (cinéaste également présent au festival avec la fiction Ils sont tous partis), un film d’animation, Berceuses du monde de Lisa Skvortsova, et deux courts métrages, Détails anodins d’un épisode fortuit de Mikhaïl Mestetski, et GQ d’Andreï Merlizkine, contribuent à la diversité du programme.

Informations pratiques

La Semaine du cinéma russe, « Regards de Russie », aura lieu du 14 au 20 novembre 2012 à l’Arlequin, 76 rue de Rennes, 75006 Paris (M° Saint-Sulpice). Renseignements : tél. 01.45.44.28.80. Tarifs : 6,50 euros la place, 5,50 scolaires, 30 euros le pass donnant accès à toutes les séances sauf à celle de la soirée d’ouverture.

À propos de l'auteur

user_images/148080_fr_quatuor6.jpg

RAPHAËLLE O'BRIEN

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours griffonné dans des
  • 239

    Articles
  • 19

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!