Faire apprendre l'anglais à son enfant : quand, comment, où ?

Initier un enfant à la langue de Shakespeare, c'est possible, et dès son plus jeune âge. Voici quelques pistes, du CD à la jeune fille au pair.
52

Ils sont nombreux, les parents qui ont sué sur les bancs de l’école pour parvenir, au final, à ne baragouiner que piètrement quelques mots d’anglais avec un accent pitoyable. Or dans notre société mondialisée, la connaissance d’une ou plusieurs langues étrangères est un atout, dont on aimerait bien voir doté son enfant, à défaut de l’être soi-même. Inutile d’attendre le CE2. Si l’on choisit les méthodes adaptées à son âge et au contexte dans lequel il évolue, c’est tout à fait possible, dès ses premières années.

À quel âge faut-il commencer à apprendre l’anglais ?

On entend ici ou là que la deuxième langue doit être introduite à partir du moment où la première est parfaitement acquise. Mais l’exemple des enfants plongés dès la naissance dans un environnement bilingue et à qui l’on parle les deux langues (un parent l’une, l’autre la seconde) montre au contraire qu’ils sont capables de les acquérir avec une aisance extraordinaire et d’en intérioriser le système. Ce que ne parviennent qu’exceptionnellement à faire les adolescents sur les bancs du collège. Rappelons-nous que jadis, entre le français et les différents patois, le multilinguisme était bien plus répandu que maintenant, et parmi une population qui était souvent loin d’avoir été longtemps à l’école.

Quelle méthode choisir ?

Les spécialistes de psychologie cognitive affirment que l’enfant dispose d’une très grande plasticité cérébrale. Mais bien entendu, il ne s’agira pas de s’adresser à un bambin de quatre ans avec des règles de grammaire et des exercices sur le présent continu. L’anglais, il s’y familiarisera par le jeu, la musique, la danse… À chaque âge, à chaque tempérament son approche privilégiée.

Avant si ans, on préférera les initiations ludiques :

  • des CD de comptines anglaises pour le familiariser avec les sonorités de la langue (par exemple Les Plus Belles Comptines et Chansons anglaises , Didier Jeunesse, 22 €);
  • les CD de la collection Je Donne Ma Langue au Chant ! qui « unit langue étrangère, musique et images ». Un fichier pédagogique suggère aux parents des activités supplémentaires, aussi bien artistiques, linguistiques que culturelles (les 3 CD + le fichier pédagogique coûtent 61,90 €);
  • des ateliers, comme ceux proposés par Babylangues ou Les Petits Bilingues , où les enfants, par petits groupes, jouent, chantent, regardent des dessins animés en anglais.

Échanger avec des anglophones

Vous souhaitez que votre enfant communique de façon plus suivie avec des anglophones ?

  • Si votre couple est bilingue, n’hésitez pas à parler à votre enfant dans les deux langues, à condition de vous en tenir chacun à une langue dans votre communication avec lui;
  • Sinon, vous pouvez opter pour une jeune fille au pair anglophone (le plus tôt sera le mieux pour l’enfant) qui, contre le gîte, le couvert et l’argent de poche (entre 65 et 100 €) pourra passer jusqu’à 30 heures par semaine avec votre enfant, entre jeux, bain, repas…
  • Enfin, vous pouvez envoyer votre enfant en séjour linguistique. Si des «Vacances anglaises» existent pour les 6-13 ans à Saint-Fargeau dans l’Yonne, vous pouvez leur préférer un séjour à l’étranger. C’est possible à partir de sept ans, si votre enfant est demandeur. Mais il faudra dans tous les cas choisir un organisme qui vous inspire confiance. L’ Unosel en répertorie un grand nombre sur son site.

Sur le même sujet