La galette des rois : une recette délicieuse, pour l'Epiphanie

Pâte feuilletée et frangipane faites maison sans oublier la fève: comment réussir la galette et fêter avec succès les rois en janvier?
11

Pour perpétuer la tradition et ravir les gourmands, rien de tel après les fêtes qu’une bonne galette des rois. Une pâte croustillante et une garniture moelleuse, une jolie fève, sans oublier la couronne : les ingrédients d’un goûter réussi. La recette et quelques conseils pour mettre la main à la pâte… d’amandes !

Un peu d’histoire

Chez les Romains, on avait coutume, pour la journée des Saturnales de fin décembre ou du début janvier, d’inverser les rôles en désignant un esclave « roi d’un jour ». La fève du gâteau servait à choisir au hasard l’heureux élu. Un enfant, placé sous la table, permettait d’effectuer la distribution des parts de façon aléatoire.

Cette tradition se retrouve légèrement modifiée en France, où l’on réservait toujours une part du gâteau des rois pour « le pauvre » ou « le bon Dieu » ou « la Vierge », selon les époques ou les régions. Cette part était en fait donnée aux plus démunis.

Ce n’est que bien plus tard que l’on fait coïncider cette tradition gourmande et païenne avec la religion chrétienne. L’Épiphanie, le 6 janvier, correspondrait en effet au jour où les rois mages rendirent visite à l’enfant Jésus né le 25 décembre.

La pâte feuilletée

Ingrédient indispensable, elle doit être légère et croustillante. Recette pas trop compliquée (pour les paresseux, les pâtes vendues dans le commerce, sous vide ou surgelées , sont aussi très bonnes si elles sont pur beurre) :

Ingrédients :

  • 250 g de farine
  • 10 cl d'eau
  • 1 cuillérée à café de sel fin
  • 200 g de beurre

  • Disposez la farine en fontaine (en cercle), saupoudrez le sel au milieu.
  • Versez l’eau tiède petit à petit en mélangeant à la farine au doigt jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
  • Pratiquez une croix sur la boule de pâte, enveloppez-la dans un film plastique et mettez au frais pendant 30 min.
  • Posez la boule sur un plan de travail fariné.
  • Aplatissez grossièrement au doigt, puis avec un rouleau à pâtisserie, en laissant le centre plus épais.
  • Placez le beurre mou au centre et rabattez les côtés de la pâte.
  • Roulez pour aplatir en longueur. Repliez et répétez l’opération plusieurs fois.
  • Laissez reposer au réfrigérateur 30 min.

La frangipane

Mais la star de la galette traditionnelle, c’est la frangipane. Composée d’un tiers de crème pâtissière et de deux tiers de crème d’amande, c’est l’élément clé de notre dessert.

• La crème pâtissière

Ingrédients :

  • 2 jaunes d’œufs
  • 20 g de maïzena
  • 50 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • ¼ de litre de lait
  • 25 g de beurre

  • Mélangez les jaunes d’œufs, la maïzena, la moitié du sucre et le sucre vanillé.
  • Portez le lait à ébullition avec le reste du sucre.
  • Versez lentement sur le mélange des jaunes, jusqu’à obtenir une pâte onctueuse.
  • Sur feu doux, fouettez délicatement le mélange pour le faire épaissir.
  • Ajoutez le beurre et laissez refroidir.

• La crème d’amandes

Ingrédients :

  • 100 g de beurre
  • 100 g de sucre glace
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 1 œuf
  • 1 cuillérée de rhum

  • Dans une jatte, mélangez tous les ingrédients. Malaxez le tout à la main pour plus d’onctuosité.
  • Pour les amateurs, vous pouvez ajouter des pépites de chocolat. Et si vous craignez le goût trop sucré des amandes, réduisez la quantité de sucre ou bien remplacez les amandes par des pralines concassées.

On soigne les finitions et la cuisson

On n’a pas fait tous ces efforts pour rater le plus simple !

  • Découpez deux cercles identiques dans la pâte feuilletée.
  • Posez un cercle sur du papier sulfurisé.
  • Étalez une couche d’1 à 2 cm de frangipane, en laissant une marge assez large autour.
  • Placez la fève loin des regards indiscrets.
  • Humectez le contour de la pâte et recouvrez avec le second cercle, que vous souderez en appuyant délicatement sur le pourtour.
  • Battez un œuf et appliquez au pinceau pour dorer. Pratiquez quelques incisions.
  • Mettez au frigo pendant au moins une heure.
  • Avant de cuire, badigeonnez à nouveau au jaune d’œuf et amusez-vous à dessiner vos croisillons avec le dos d’une fourchette.
  • Enfournez pour 40 min à 210°C (thermostat 7).

Les alternatives à la galette

Si vous n’êtes pas fans de la frangipane ou si vous avez envie d’originalité, adoptez les traditions méridionales. Dans le Sud de la France, on mange la brioche des rois (plus proche du gâteau des rois de nos ancêtres et parfois appelée fouace), garnie de cristaux de sucre ou de fruits confits. Et en Italie, c’est le panettone qui fait fureur. On en trouve dorénavant très facilement en France, tout prêt ou même en sachet de pâte à cuire au four.

Sur le même sujet