Visite de Château-Thierry, la Champagne à 1h de Paris

Dans l'Aisne, sur la route touristique du champagne, la ville natale de La Fontaine et des ducs de Bouillon offre son patrimoine gastronomique et culturel.
20

À une heure de Paris par l’autoroute A4, sur la route d’Epernay, le vignoble champenois s’étale déjà de part et d’autre de la Marne. Niché au pied des remparts de son imposant château médiéval, Château-Thierry mérite bien qu’on s’y arrête le temps d’un week-end. Entre dégustations de champagne, découverte du patrimoine culturel et balades dans la nature, les activités ne manquent pas. Il y en a pour tous les goûts.

Le château médiéval de Château-Thierry : visite historique

Lorsque vous arrivez en voiture par l’avenue de Paris, prenez le rond-point, puis la perpendiculaire sur la gauche, une petite rue qui mène tout droit sur la place de l'Hôtel-de-Ville, un très beau bâtiment entouré d’un vaste parking. Garez votre véhicule. Deux possibilités s’offrent à vous pour monter au château qui vous surplombe, celui des ducs de Bouillon. Les plus courageux emprunteront les escaliers de part et d’autre de l’hôtel-de-ville, jusqu’en haut. Une bonne façon de se muscler avant de se remplir la tête!

Si vous redoutez les marches, préférez la ruelle qui serpente sur la droite, commodément nommée rue du Château. Elle vous amène en pente douce jusqu’au chemin de ronde, à gauche. Sur le trajet, vous verrez le mythique Hôtel-Dieu, qui raconte six siècles d’histoire hospitalière, et dont la chapelle abrite une magnifique collection d’orfèvrerie religieuse, de tapisseries, de broderies, de peintures, de poteries de pharmacie…

Continuez l’ascension jusqu’au pied du mur d’enceinte. Vous pouvez entrer dans le château par un portail en bois, ouvert pour laisser entrer les visiteurs désireux d’assister au spectacle Danse avec les aigles . Une heure pendant laquelle des fauconniers feront voler au-dessus de vos têtes diverses espèces de rapaces : aigles, faucons, buses, hiboux, vautours, chouettes… En vous expliquant leurs spécificités. Les enfants en raffoleront!

Vous pouvez aussi contourner le château, son accès est libre. Il n’en reste que les remparts, et l’esplanade de près de 300 mètres de long offre un point de vue imbattable sur la vallée et sur la ville à vos pieds. L’enceinte de fortifications date des 12e et 14e siècles. Il est possible, sur réservation, d’obtenir une visite guidée du château. Un peu plus loin, une troupe en costumes d’époque anime Domus Castri – Habitat Castral de l’an Mil . Il s’agit, au cœur de l’enceinte féodale, de la reconstitution d’un habitat médiéval. Dans la basse-cour, artisans et domestiques s’affairent dans leurs ateliers (forge, métier à tisser, cuisine, travail du bois). Un moyen ludique de faire découvrir aux plus jeunes la vie quotidienne au Moyen-Âge.

Jean de La Fontaine, l’enfant du pays

En redescendant du château par l’autre côté, vous retomberez sur la rue Jean-de-la-Fontaine, ainsi renommée (elle s’appelait à l’origine rue des Cordeliers) en l’honneur de l’un des habitants les plus prestigieux de Château-Thierry. Après la médiathèque installée dans un ancien couvent, la maison natale du fabuliste, belle bâtisse construite au 16e siècle, est devenue un musée depuis 1876. Jean de la Fontaine y est né le 8 juillet 1621 et l’a vendue en 1676, criblé de dettes. Pour la modique somme de 3,60 euros (gratuit le mercredi), vous pouvez pénétrer dans l’antre de l'un des plus grands poètes français du 17e siècle. Par ici la visite !

En ressortant, promenez-vous au hasard des ruelles de part et d’autre du château, vous y découvrirez de nombreuses plaques. Elles indiquent des lieux où La Fontaine se rendait avec ses amis, un appartement acheté par son fils…

Visite des caves et dégustation de champagne

On ne peut décemment pas repartir de Château-Thierry sans avoir visité au moins l’une des nombreuses caves de la région. Voici plusieurs possibilités à proximité:

  • Le champagne Lete-Vautrain est récolté et fabriqué sur place. Vous trouverez facilement l’exploitation, bien indiquée dans Château-Thierry. Gratuitement, on vous fera goûter quelques coupes de la production. Sur rendez-vous, vous pourrez aussi visiter l’exploitation et découvrir les caves, le cellier, le pressoir et la cuverie.
  • Le champagne Pannier est sans doute le plus connu dans la région. Coopérative de renom et de grande ampleur, la maison n’est pas récoltante, mais achète à de nombreux vignerons de la vallée sa production, qu’elle travaille dans ses caves médiévales uniques. Ce sont ces caves du 12e siècle que vous pouvez visiter (7 euros), d'anciennes mines de pierre. Derrière le guide, vous déambulerez dans un dédale souterrain et comprendrez les secrets de fabrication de la boisson pétillante que le monde entier nous envie, produite à partir de raisin noir à jus blanc (Pinot, Meunier et Pinot Noir) et de raisin blanc (Chardonnay). La visite se termine, comme il se doit, par une dégustation.
  • Si vous voulez quitter Château-Thierry, les caves et les producteurs ne manquent pas dans les environs. Ils vous accueilleront avec plaisir. Impossible de les citer tous, mais en voici quelques-uns : le champagne Levêque-Dehan, 6 hectares de vignes à Barzy-sur-Marne (4 euros la visite) ; le champagne Boucant Thiery, sur la bute de Bonneil, cette exploitation familiale enchante les palais depuis trois générations (2 à 5 euros la visite, sur rendez-vous) ; toujours à Bonneil, le champagne Christophe-Lefèvre propose une cuvée bio (visite sur rendez-vous) ; à Trelou-sur-Marne, vous aurez le choix entre les champagne Couvent-Fils , Fleury-Gille ou Veuve Olivier et Fils . Enfin, à Fossoy, les producteurs du champagne Dehu Père et Fils vous proposent en sus une visite personnalisée du musée de la vigne et du vin (4 euros).

Sur le même sujet