Types d'inondations : les inondations rapides

Certaines formes d'inondations se caractérisent par leur arrivée soudaine : les inondations rapides. Quels sont leurs origines et leurs principaux aspects.
31

L'inondation rapide présente plusieurs formes selon les milieux où elle se développe. Les inondations dues au ruissellement et à la stagnation sont surtout fréquentes dans les espaces urbanisés. Les montagnes et plateaux sont affectés par des inondations torrentielles. Les laves torrentielles, particulièrement destructrices, menacent surtout les vallées des massifs montagneux. Enfin, d'autres formes d'inondations sont liées à des reliefs ou des aménagements plus ou moins spécifiques.

L'inondation rapide

Il existe un type d'inondation qui s'avère beaucoup plus dangereux que l'inondation lente : l'inondation rapide. Ce type d'inondation touche les territoires soumis à des épisodes pluvieux intenses (orage, mousson etc.) et caractérisés par des milieux particuliers (espaces urbanisés, vallées, dépressions etc). Dans les pays les moins avancés, notamment dans les régions à densité de population élevée (delta du Bengale au Bangladesh etc.), où les prévisions et les alertes « inondation » sont souvent inexistantes, ces formes d'inondations s'avèrent particulièrement meurtrières.

Les inondations dues au ruissellement et à la stagnation

Les inondations dues au ruissellement et à la stagnation surviennent après une pluie intense (hauteur d'eau élevée / durée relativement courte). Elles apparaissent exclusivement lorsque les capacités d'infiltration du sol sont réduites ou nulles ce qui favorise le ruissellement. Les réseaux de drainage, conçus pour des pluies habituelles, peuvent rapidement devenir insuffisants. Ces types d'inondation sont fréquents en ville où la majeure partie des sols est imperméable. L'inondation de stagnation touche les quartiers situés dans les dépressions ou cuvettes topographiques. En 1988, après un violent orage, Nîmes est touché par une inondation de ruissellement qui cause dix morts et des destructions qui atteignent 76 millions d'euros.

Les inondations et laves torrentielles

Les inondations torrentielles apparaissent après un épisode pluvieux intense. Elle affecte essentiellement les cours d'eau dont le lit se caractérise par une pente relativement élevée. La concentration des eaux pluviales (pluies) remplit très rapidement le lit des cours d'eau qui finissent par déborder. En 1992, la crue torrentielle de l'ouvèze (Vaucluse) a provoqué la mort de 41 personnes et plus de 76 millions d'euros de dégâts. En montagne, les matériaux de nature et de tailles diverses charriés par le torrent transforment l'eau en lave torrentielle (boue, fragments de roche, parfois arbres). Les vallées où se développent souvent des villes ou des villages s'avèrent particulièrement exposées. En 1972, dans les Black Hills (Dakota du sud, États-Unis), des précipitations de forte intensité (400 mm en moins de 6 heures) provoquent la formation de laves torrentielles particulièrement destructrices (300 morts, 3000 blessés, 750 maisons et 2000 voitures détruites).

Les autres formes d'inondations rapides

En montagne, il existe d'autres formes d' inondations rapides . Les débordements de lacs de cratère mais aussi de lacs glaciaires peuvent se révéler catastrophiques pour les vallées situées en contrebas. Au sein des massifs montagneux, les ruptures de barrage de vallée consécutives aux éboulement et glissements de terrain sont tout aussi dangereuses. Enfin, certaines inondations peuvent également provenir de la fonte du manteau neigeux recouvrant les pentes d'un volcan suite à une remontée de lave volcanique.

Pour en savoir plus:

Chamley Hervé, 2002. Environnements géologiques et activités humaines. Éditions Vuibert, 512p.

Dauphiné André, 2003. Risques et catastrophes : observer, spatialiser, comprendre. Éditions Armand Colin, coll. U Géographie, 287p.

Scarwell Helga-Jane, Laganier Richard et Romi Raphaël, 2004. Risque d’inondation et aménagement durable des territoires. Éditions des Presses Universitaires du Septentrion, coll. Environnement et Société.

Sur le même sujet