Art et Bible : la Présentation au temple, devenue Chandeleur

Fra Angelico, Rembrandt... : la Présentation de Jésus au temple a inspiré les artistes. Cet événement est célébré le 2 février sous le nom de Chandeleur.
9

Un vieillard prend l’enfant Jésus dans ses bras. Devant lui se tiennent Marie et Joseph, ses parents, dans une cage ou un panier se trouvent deux tourterelles. Ces tableaux peints par Fra Angelico, Mantegna, Raphaël, Rembrandt… illustrent la « Présentation de Jésus au temple », fête chrétienne célébrée le 2 février, jour de la Chandeleur.

La présentation de Jésus au temple est relatée dans l’Evangile de Saint Luc : selon la tradition juive, les parents vont au temple présenter leur enfant (garçon) à Dieu 40 jours après sa naissance, délai jugé nécessaire à la purification du sang de la mère. Elle ne peut pas entrer dans un temple avant ce délai. Selon leurs moyens, ils font une offrande : les colombes montrent la modestie de la famille.

« Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur: un couple de tourterelles ou deux petites colombes. Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon…L’Esprit lui avait révélé qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur. Poussé par l’Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. Syméon prit l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant: " Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d’Israël » (Luc 2,22)

A l’origine de la Chandeleur ou fête de la lumière

Au Vè siècle, le Pape Gélase 1er remplace une coutume païenne de fête de la lumière par celle de la Présentation au temple. Jésus a été qualifié par Symon de Lumière du monde. Une procession avec chandelles : "festa candelarum", est organisée à la nuit tombée. Cette festa candelarum donnera le mot « chandeleur ».

Dans la peinture ou la scupture

La « Présentation au temple » a surtout inspiré des peintres des 14è au 16è siècles, mais pas seulement. Citons entre autres :

  • Fra Angelico, 1425 – 1430, fresque du couvent San Marco, dont la luminosité illustre bien cette fête de la lumière….
  • Mantegna, 1460, Staatliche Museum de Berlin, la Vierge en premier plan présente Jésus au prêtre, Joseph est au second plan, on ne parle pas de Symon. Ce tableau a été repris par Bellini, beau-frère de Mantegna
  • Raphael 1503 – 1504, Pinacothèque du Vatican. C’est dans les bras du Grand prêtre que se tient l’enfant Jésus, qui voudrait bien retourner dans ceux de sa mère !
  • Plus tard, au XVIIè sciècle, Rembrandt, a réalisé plusieurs tableaux sur ce thème
anachronisme

Des sculpteurs se sont aussi emparés du sujet : bas-relief dans la cathédrale Notre-Dame de Paris ou façade de la cathédrale d’Amiens, celle de la Sagrada Familia de Gaudi à Barcelone… Sans compter les vitraux.

Et les crêpes ?

Notons par ailleurs que la tradition des crêpes a diverses explication : survivance de la fête païenne de la lumière au cours de laquelle on mangeait des galettes ou réminiscence des crêpes que le pape aurait offert aux pélerins. La forme ronde de la crêpe rappellerait également le soleil, soit la lumière.

En savoir plus

La Chandeleur et fête de la Présentation du Seigneur

Sur les peintres

Bible et art, lire aussi

  • L'adoration des Mages ou Epiphanie
  • Le jugement de Salomon
  • Que racontent les tableaux sur Adam et Eve ?
  • Cain et Abel ; de la peinture à la poésie
  • Le sacrifice d'Abraham ou sacrifice d'Isaac
  • Samson et Dalila, une chevelure convoitée
  • Le passage de la Mer rouge

Sur le même sujet