Art et Bible : Le passage de la Mer rouge

Le passage de la Mer rouge à pied sec par les Israélites, sous la conduite de Moïse a inspiré quelques peintres, en particulier Poussin et Chagall
19

Une foule de chaque côté de laquelle se dressent, menaçantes, mais laissant le passage, deux vagues, ou bien : la foule est sur la rive, mais derrière elle la vague engloutit une armée. Telles sont les interprétations picturales du Passage de la Mer rouge – ou de la mer des Joncs - par les Israëlites qui fuient l’Egypte pour gagner le Terre Sainte promise par Dieu dans la Bible.

A quel épisode se réfèrent-elles ?

Le peuple d’Israël fuit l’Egypte sous la conduite de Moïse

Depuis de nombreuses années des Israélites vivent en Egypte où ils accomplissent des travaux très durs : fabrication de briques, construction des pyramides….

Nous sommes aux environs de l’an 1000 av J.C.. Moïse qui a pris la tête du peuple a demandé au Pharaon la permission pour celui-ci de retourner en Israël, pays de leurs ancêtres. Le Pharaon a accepté, puis est revenu sur sa promesse.

Après avoir envoyé des catastrophes sur les Egyptiens (les plaies d'Egypte), Dieu ordonne à Moïse d’organiser la fuite de son peuple, ce qui se fait de nuit après des préparatifs détaillés dans le Livre de l’ Exode chap 12 . Parvenus devant la mer, l’armée egyptienne à leurs trousses, les Israëlites pensent leur tentative avortée, alors se produit ce miracle : obéissant à l’injonction de Dieu « Toi, lève ton bâton, étends ta main sur la mer et fends-là en deux [… ] Moïse étendit sa main sur la mer, et l'Éternel fit reculer la mer, toute la nuit par un vent d'est impétueux, et il mit la mer à sec, et les eaux furent divisées. Les enfants d'Israël entrèrent au milieu de la mer, dans son lit desséché, les eaux se dressant en muraille à leur droite et à leur gauche» (Exode, versets 21 et 22).

Ils traversent, et, les armées égyptiennes arrivant, Moïse étend de nouveau la main, les eaux se referment sur les soldats.

Mer rouge ou « Mer des Joncs » ?

Des questions sont posées, évidemment, sur l’historicité de cet événement. On a pensé que, si les Israélites ont pu effectivement passer à pied sec, ce fut à la faveur d’un tsunami qui aurait fait refluer la mer. Récemment des chercheurs américains ont montré que le passage n’avait pas dû se faire dans la Mer Rouge, mais dans le delta du Nil, un lac nommé Mer des Joncs ou Mer des Roseaux, pouvant faire l’objet d’un phénomène de reflux des eaux par fort vent d’Est . Le terme de « Mer rouge » a été retenu par les artistes.

La traversée de la Mer rouge dans l’art

Quoiqu’il en soit, cet épisode, a inspiré non seulement des peintres, mais un écrivain comme Théophile Gauthier qui dans « Le roman de la momie », met en scène cette épopée.

Au 15è siècle, le peintre florentin Cosimo Roselli , qui n’a pas marqué son temps, a peint une fresque de la Chapelle sixtine sur ce thème. Les Israélites, en costumes du 15è siècle, regardent, impavides, se noyer les soldats qui semblent plus victimes d’un déluge que de la vague furieuse : nuages noirs et averse sur une eau agitée, mais non « en muraille ». Le peintre s’est représenté à gauche du prophète.

Nicolas Poussin a illustré, quant à lui, les Israélites venant d’atteindre l’autre rive alors que les eaux ont commencé à se refermer et que quelques fugitifs en sortent à peine, le peuple semble ému – et reconnaissant – de ce qui vient de lui arriver.Le tableau se trouve au Musée national du Victoria (National Gallery of Victoria) à Melbourne (Australie). Ce tableau a fait l'objet d'une restauration considérée comme exemplaire.

Autre fresque, celle de la chapelle du plateau d’Assy en Haute-Savoie peinte par Chagall. Le peintre qui a illustré de nombreuses scènes de la Bible y met en scène toute l’épopée : Moïse étendant le bras, les Israélites traversant en bon ordre à pied sec tandis que les Egyptiens arrivent en désordre, sous le regard de l’Ange qui auparavant « en tête du peuple d’Israël » s’était placé à l’arrière-garde. Dieu y ayant « semé la confusion » comme il est écrit un peu plus loin dans le texte biblique,

Au Louvre, on peut voir un tableau en émaux de Maître de l’Eneïde, un artiste du 16è siècle. On retrouve aussi la scène sur des bas-reliefs, des sarcophages..

Ce récit biblique, très célèbre, n’a cependant pas inspiré un très grand nombre d’artistes, contrairement à d’autres épisodes de la vie de Moïse.

En savoir plus

La restauration du tableau de Poussin

Le passage de la Mer rouge chez Gauthier et Chagall

Sur le même sujet