Togo : l'ancienne capitale,Togoville

Sur le lac Togo, Togoville avec son roi, son culte vaudou, son sanctuaire catholique offre l'opportunité d'une visite enrichissante.
33

Venus du nord du Togo , passé Lomé, grand ville portuaire, mais où – contrairement à Cotonou – on profite de la mer: promenade plantée de palmiers, plage, on arrive au lac Togo.

Sur le lac Togo : Togoville

Togoville se trouve sur la rive nord du lac. La façon la plus agréable d’y arriver est de laisser la voiture et de prendre une pirogue à Agbodrafo. La traversée est enchanteresse dans un paysage calme et magnifique.

Si vous arrivez un mercredi, vous profiterez du marché au troc: produits de la mer contre produits de la terre. Togoville n’a rien d’une capitale, c'est un village aux rues de terre battue traversées par un caniveau pour l’écoulement des eaux. Parmi les sites recommandés par les guides , deux sont particulièrement agréables: devant l’église, construite en 1910 par les Allemands (le Togo était un protectorat allemand) une église en plein air a été aménagée pour la visite du pape Jean-Paul II en 1985, à l’ombre des arbres, dominant le lac; une chapelle et une pirogue de ciment commémorent l’apparition de la Vierge à des pêcheurs en 1940.

Autre lieu notable: les arbres jumeaux. il s'agit de deux énormes arbres dont les branches s’entremêlent, les racines sortant de terre, ils sont «habillés» de tabliers blancs. Ils sont considérés comme des fétiches protégeant les jumeaux. Des centaines d’oiseaux y nichent, vont et viennent en pépiant: un enchantement.

La forte présence du culte catholique à Togoville n’empêche pas qu’elle soit toujours le fief du culte vaudou au Togo, on y croise donc quelques fétiches…

Roi et prince

Bien que le Togo soit une république (officiellement…), il y a toujours un roi, dans l’ancienne capitale Togoville, descendant du roi Mlapa III. Ce dernier signa, en 1884, le traité instaurant le protectorat allemand sur le Togo. Comme les rois du Bénin , il a un rôle de transmission de la tradition, de médiateur au sein de la population, de conseil et d’autorité morale auprès des politiques. Il slège en son palais: une maison tout à fait ordinaire à laquelle est adossée un auvent sous lequel il reçoit la population venue lui soumettre ses problèmes. Dans une pièce, le Prince héritier accueille les visiteurs de passage et leur explique l’histoire de Togoville, ses espoirs quant au développement solidaire de son pays et de l’Afrique en général et leur remet éventuellement un exemplaire de son discours à l’occasion du cinquantenaire de l’Afrique.

Une route africaine

De Togoville vers la frontière du Bénin, la route entre lagune et océan est magnifique. On pourra également faire escale à Aneho qui a été capitale du Togo et a conservé une architecture coloniale.

Sur la route, comme au Bénin, on croisera d’étranges véhicules à deux roues: des mobylettes qui ont été «aménagées» pour transporter de l’essence de contrebande depuis le Nigéria. La vente se fait au su et au vu de tous: des étals au bord de la route avec bouteilles ou bidons, vendu 40% moins cher qu’aux stations «officielles»: économie «informelle»…

Sur le même sujet