">
user_images/21162_fr_dscf0331.jpg

SANDRINE MILHAU

Publié dans : Les articles Culture de Sandrine Milhau

"Paysages Irlandais", photos d'Arnault Joubin

Photographe portraitiste, Arnault Joubin exopose la série « Paysages Irlandais », à la Voz'Galerie, à partir du 14 janvier 2016.


La Voz'Galerie est aussi une banque d'images et une communauté de photographes. Il s'agit de défendre le travail des photographes. Une nouvelle exposition a lieu tous les trois mois, avec une alternance d'expositions individuelles et collectives.

Un genre photographique

Arnault Joubin s'intéresse à la photographie de genre, en particulier les portraits et les paysages dans ses travaux personnels. Photographe reconnu internationalement, il réalise de nombreuses campagnes de pub, travaille avec des magazines, des maisons de disque et des agences de publicité .Il reçoit de nombreuses récompenses notamment à « La Nuit des jeunes créateurs » en 1990 et au concours Ilford en 1985.Les séries sont conçues à partir d'une idée soudaine: série de portraits, de nus, de paysages, des doudous. Le photographe saisit l'instant et fait partager l'émotion.


Les travaux photographiques

Une série de photos commandée par Hermès est exposée, en 1996, à Chicago et à Houston. De cette série est extrait un livre photographique, « La selle Hermès », publié aux Editions du Collectionneur, en 1993. Les photos mettent en lumière les célèbres selles de cheval siglées d'une maison prestigieuse. Arnault Joubin participe à l'exposition collective

 « Bestiaire » à la Voz'galerie en 2011, avec d'autres artistes de la galerie, soutenant l'art contemporain.  « Paysages Irlandais » est une série de photographies enchaînant les images d'une terre familière à la fois sombre et envoûtante, réalisée à l'occasion d'une résidence d'artiste en Irlande au Cill Rialaig Arts Center. Ce pays est une source d'inspiration. Il réalise également des sculptures. Les images sont grisées, presque obscures, donnant plus de profondeur et d'intensité. Les photos montrent une falaise abrupte, une dune, l'océan...le jeu de lumière rend les clichés plus irréels, plus extraordinaires.  Secret, mystère, découverte, ces images sont de réelles oeuvres d'art.


Interview d'Arnault Joubin

- Comment avez vous commencé la photographie?

AJ: J'ai suivi les cours de l'école de photographie des Gobelins à Paris. Cela me plaisait. Assistant, au départ, de différents photographes, j'ai poursuivi ensuite en travaillant dans la publicité. J'ai réalisé ma première campagne de publicité à 23 ans. La publicité est un domaine que je connais bien aujourd'hui. En dehors de ces travaux de commande, je me suis intéressé au portrait, au reportage. Quelques années après ces études, je faisais poser les gens. Très vite, mes projets personnels se sont concrétisés en réalisant des photos d'art. Aujourd'hui, le marché de la photographie artistique est en plein essor. De ce fait, il est plus facile de montrer son travail.


- Qualifié de portraitiste, qu'elle est votre motivation première dans la démarche photographique?

AJ: Dans ma démarche photographique, je privilégie le ressenti. Portrait d'être humain ou paysage, l'acte est le même. Il faut sentir l'endroit comme la personne. C'est donc un travail artistique car il s'agit d'émotion et de sentiment autant pour moi que pour le spectateur. L'idée de la série sur « Les doudous » m'est apparue à la simple vision d'un doudou. Cet objet très personnel touche au sensible et m'a inspiré. Je montre ce qui me touche. Il n'y a pas de différence entre un doudou, un paysage ou un portrait. La photo fige un instant un objet et permet l'évasion, le possible. La photo abordée de telle façon appartient au domaine de l'émotion, du ressenti. Or le travail de commande de photos publicitaires est plus restreint. Ce sont deux mondes différents


-Abordez-vous de la même façon les travaux de commande publicitaire, et les travaux personnels ?

AJ: Ce sont deux plaisirs différents. Je choisis les commandes qui m'intéressent. Je réalise la campagne de pub qui m'amuse tout en suivant des directives. Lorsque je photographie un paysage, je suis dans l'instantané. Je fixe un instant qui m'émeut sans y avoir réfléchi auparavant. Je vois et je prend immédiatement la photo. La démarche est la même lorsque je réalise des portraits, je dois aller vite car l'attention est limitée et l'émotion se perd. 


- Un univers varié, les séries que vous réalisez ont des thèmes très variés: portraits, paysages d'Irlande, doudous, série de nus, où trouvez vous l'inspiration?

AJ: Je suis inspiré par ce que je vois. Dans mes travaux personnels, rien n'est calculé à l'avance. L'idée me vient de ce que je vois. La série sur les « doudous » est née soudainement lorsque j'ai vu cet objet dans un jardin. Le doudou a une histoire. Il fait partie des objets personnels et touche au sensible, à l'émotion. Personnages, corps, paysages, je recherche des émotions. La photographie se réalise en un centième de seconde. Ce n'est pas un engagement de vie. Je cherche à dégager une émotion. 

- Avez-vous commencé à travailler sur une prochaine série ?

AJ: Pas exactement, j'ai des projets de séries à réaliser comme des paysages, des photos de couple dans leur chambre, des photos d'objets comme un frigo, ou encore une série sur des pubs irlandais.


« Paysages Irlandais »

Photographies d'Arnault Joubin

Vernissage jeudi 14 janvier 2016,

Visites commentées samedi 7 février 2016 à 15h,

Voz'Galerie

41 rue de l'Est

92100 Boulogne

www.vozimage.com

À propos de l'auteur

user_images/21162_fr_dscf0331.jpg

SANDRINE MILHAU

Sandrine Milhau

san11@hotmail.fr

Née le 21/04/1977

OBJECTIF
  • 113

    Articles
  • 3

    Séries
  • 3

    Abonnés
  • 3

    Abonnements

Poursuivez la discussion!