Les rois égyptiens de la Ière dynastie

Après le règne de Narmer une série de rois se succédèrent sur le trône d'Egypte. Ils bâtirent un royaume puissant sur les berges du Nil.
40

Les archéologues connaissent relativement bien l’ordre des rois de la Ière dynastie. En 1987, l’archéologue allemand G. Dreyer mit au jour, à Abydos, un sceau sur lequel on lisait les noms d’Horus des premiers rois, de Narmer à la régente Meretneith et son fils Den . Cette liste de cinq rois fut complétée par la découverte d’un second sceau, en 1996. Sur celui-ci, en plus des cinq noms des premiers rois, étaient inscrits ceux d’Adjib, Semerkhet et Qaa .

Ainsi, si l’on compte Narmer qui est souvent rattaché à la dynastie 0 , huit rois se succédèrent sur le trône d’Egypte. Bien que les noms diffèrent fortement dans la liste royale d’Abydos et dans le papyrus de Turin, tous deux réalisés durant la XIXe dynastie, le chiffre de huit rois est confirmé.

Les tombes d’Umm el-Qaab

Comme les rois de la dynastie 0, ceux de la Ière dynastie reposaient dans de grandes tombes bâties à Umm el-Qaab, une des nécropoles d’Abydos. Ce cimetière fut fouillé par Amélineau, Petrie et Günter Dreyer, qui travaille à Umm el-Qaab depuis 1973.

Aha et le roi Serpent

Toutes les tombes des rois mentionnés par les deux sceaux furent découvertes. Certaines livrèrent encore quelques trésors. Un petit peigne en os permit de connaître le nom de l’épouse du roi Aha , le successeur de Narmer. La première mention de la Nubie fut également retrouvée dans la sépulture de Aha. La tombe de Djer fut la première à disposer d’une enceinte. Elle livra quelques bijoux. La stèle funéraire du roi Wadj fait aujourd’hui partie des pièces les plus célèbres du musée du Louvre. Elle est connue sous le nom de «stèle du roi Serpent».

La régente Meretneith et son fils Den

Meretneith fut la première femme à monter sur le trône pour assurer la régence en faveur de son fils Den. Grâce aux fouilles de la tombe de Den, il est aujourd’hui certain qu’il effectua au moins une guerre en Palestine. Il demeura assez longtemps sur le trône d’Egypte, car il effectua deux fêtes- sed . Ces cérémonies, ordonnées par le roi, étaient réalisées quand il estimait être resté au pouvoir durant un temps relativement long. Den fut le premier roi connu à organiser ce type de fête. Il fut aussi le premier roi à arborer la double couronne. Les monarques n’étaient représentés jusqu'alors qu’avec la couronne de Haute ou de Basse Egypte, elles n’étaient jamais associées.

Les derniers rois de la Ière dynastie

Durant le règne d’Adjib, un grand mastaba à degrés (S3038) fut bâti à Saqqara Nord, il inspira probablement les architectes de la célèbre pyramide à degrés de Djoser .

Qaa réalisa également des campagnes en Palestine. Petrie et Dreyer découvrirent de la céramique provenant de cette région dans la sépulture du roi.

Après Qaa, il semble qu’un roi demeura brièvement sur le trône avant le début de la IIe dynastie. Un nouveau nom royal fut trouvé sur de la vaisselle identique à celle de Qaa: Ba . La tombe de ce roi n’a pas encore été mise au jour. Comme il n’y a qu’une seule attestation de ce personnage, il est très probable que son règne fut très bref.

La Ière dynastie compterait donc neuf rois, avec Narmer et Ba. Les plus célèbres d’entre eux furent Aha, l’Horus combattant; Den et Qaa. Ils permirent à l’Egypte de devenir un royaume puissant et prospère. Malgré l’essor du pays, l’histoire de la deuxième dynastie fut plus trouble. L’unité du pays ne fut pas maintenue, une guerre civile ravagea même l’Egypte.

Sur le même sujet