Ptolémée V Epiphane et Cléopâtre Ière sur le trône d'Egypte

Proclamé majeur à 13 ans, Ptolémée V fut contraint d'épouser Cléopâtre, la fille de son ancien ennemi, le roi Antiochos III.
98

Les débuts du règne de Ptolémée V Epiphane furent désastreux. Le roi tant un enfant, le royaume fut gouverné par des régents. Souvent incompétents et cruels, ces derniers contribuèrent au déclin de la thalassocratie lagide en Méditerranée orientale.

Philippe V de Macédoine et l'Egypte

Le puissant roi séleucide Antiochos III s'empara de la Syrie lagide et de la plupart des cités fidèles aux rois d'Alexandrie se trouvant en Asie Mineure. Philippe V de Macédoine chassa les troupes ptolémaïques de Thrace et de plusieurs îles de l'Egée. Suite aux campagnes militaires du roi de Macédoine, Rhodes et Pergame demandèrent l'aide de Rome.

Le consul Flamininus battit Philippe V à Cynocéphale, en Grèce, en 197 avant notre ère. Un traité de paix fut signé l'année suivante. Les Romains ignorèrent les demandes égyptiennes. La majorité des territoires de l'Egée furent ainsi définitivement perdus pour les Lagides.

Polycrate d'Argos

Les militaires de l'armée lagide se sentirent humiliés suite à ces défaites diplomatiques et militaires. Un ancien officier de Ptolémée IV Philopator , Polycrate d'Argos, stratège de Chypre décida alors de faire proclamer la majorité du roi. Il voulait ainsi mettre fin à la valse des régents incompétents. Ptolémée V qui n'avait que 13 ans fut donc couronné à Memphis en mars 196. Polycrate d'Argos devint son principal conseiller.

La même année, les Romains proclamèrent la liberté des cités grecques. Cela mettait fin à toute ambition lagide sur la Grèce. Les dernières cités lagides d'Asie mineure furent offertes à Rome. Ptolémée V renonçait à la thalassocratie. Seules Itanos, Théra et Methana demeurèrent dans le giron d'Alexandrie.

Mariage avec Cléopâtre Ière

Durant l'hiver 194/193, le puissant Antiochos III, au faîte de sa puissance, décida d'unir sa fille, Cléopâtre avec Ptolémée V Epiphane. Le mariage fut célébré à Raphia, en Palestine. La paix entre les deux royaumes fut scellée. Mais l'Egypte était pratiquement mise sous tutelle par Antiochos III. Les défaites du roi séleucide face aux Romains, aux Thermopyles (191) et à Magnésie du Sypile (188), permirent à l'Egypte de recouvrer son indépendance.

La fin de Ptolémée V

Ptolémée V décida de renouer des liens avec la Grèce. Il envoya l'eunuque Aristonikos en Etolie. Ce dernier recruta des soldats et conclut quelques accords avec la confédération achéenne. Une ambassade des Achéens fut envoyée en Egypte en 180. L'historien Polybe faisait partie de la délégation : « On choisit Lycortas, parce que, stratège au moment où Ptolémée avait renouvelé son alliance, il avait pris hautement parti pour lui : Polybe, bien qu'il n'eût pas l'âge marqué par les lois, parce que c'était son père qui, député auprès de Ptolémée, avait renoué l'alliance de ce prince avec la ligue, et ramené le premier en Achaïe les armes et l'argent dont nous avons parlé plus haut ; Aratos enfin, à cause des vieilles relations de sa famille avec les rois d'Egypte. Mais cette ambassade ne dépassa pas la frontière, car Ptolémée [V] mourut sur ces entrefaites : il eut pour successeur Ptolémée [VI] Philométor » (POLYBE, Histoires, XXIV, 6).

Ptolémée V fut probablement assassiné peu avant l'arrivée de l'ambassade achéenne. Le fils du roi, Ptolémée VI Philométor, monta sur le trône. Pour la deuxième fois de l'histoire des Ptolémées, un enfant devenait roi. Cléopâtre Ière qui n'avait que 24 ans devint régente du royaume.

Bibliographie sélective :

CABANES (P.), Le monde hellénistique de la mort d'Alexandre à la paix d'Apamée, Paris, réed, 2001 (Nouvelle histoire de l'Antiquité, t. 4 / Points Histoire, n°215).

HÖLBL (G.), A history of the Ptolemaic empire, trad. SAAVEDRA (T.), Londres, New York, 2001.

MA (J.), Antiochos III et les cités de l'Asie Mineure occidentale, trad. BARDET (S.), Paris, 2004 (Histoire).

MASTROCINQUE (A.), Osservazíoni sull'attività di Antioco III nel 197 e nel 196 A.C., dans La Parola del Passato. Rivista di studi antichi, v. XXXI, 1976, p. 307-322.

POLET (S.), La politique dynastique d'Antiochos III, dans Volumen, n°2, 2009, p. 33-51.

The Queens of Ancient Egypt, introduction de ARNOLD (D.), texte de PIRELLI (R.), Le Caire, 2008.

SARTRE (M.), D'Alexandre à Zénobie. Histoire du Levant antique IVe siècle av. J.-C. - IIIe siècle ap. J.-C., Paris, 2001.

WILL (É.), Histoire politique du monde hellénistique, Paris, 2003 (Points / Histoire).

Sur le même sujet