Comment contrôler les émotions malsaines

Il est possible de mesurer nos émotions, surtout quand elles sont malsaines. Pour cela, il faut arriver à bien les comprendre. Cet article nous y aide.
3

Il arrive qu’à la suite d’un événement négatif l’on soit submergé d’émotions intenses et malsaines, par exemple que l’on soit accablé de remords si l’on n’a pas aidé sa tante à remplacer une ampoule. Pour rendre cette émotion saine, c’est-à-dire diminuer son intensité et la rendre raisonnable, il faut l’analyser: d’abord l’identifier, puis comprendre les raisons de son apparition.

Qu'est-ce qu'une émotion?

Attardons-nous un peu sur ce qu’est une émotion. Une émotion est un phénomène complexe qui provient d’abord de notre manière de penser et des représentations que nous nous faisons de nous, des autres et du monde. En fonction de ce que nous avons retenu de notre passé et de notre attention, elle induit des changements dans notre comportement et des sensations physiques. Enfin, tout ceci induit certains comportements et des tendances à l’action. Tous ces phénomènes interagissent bien sûr entre eux.

Quelles conséquences les émotions ont sur nous?

Les émotions peuvent être saines ou malsaines. Un motif extérieur à nous (par exemple, une menace ou un danger) induit des pensées plus ou moins aiguës (surestimation du danger ou vision réaliste du danger) qui ont des conséquences sur la manière dont nous focalisons notre attention (surveiller de façon excessive la menace ou le danger ou ne pas voir de menace là où il y en a), ce qui implique certains comportements (utiliser un comportement superstitieux pour éviter la menace ou affronter la menace).

L'intensité de nos émotions provient de notre souplesse ou de notre rigidité d'esprit

La différence d’intensité que nous donnons à ces différentes émotions provient de nous, de notre souplesse d’esprit en réalité. Si nous avons une pensée rigide, basée sur des exigences, nous allons nous braquer et être extrêmement déçu. Au contraire, si nous possédons une pensée souple, basée sur des préférences, nous allons vivre la vie plus facilement et prendre les mésaventures avec plus de flegme.

Une conséquence de cette différence de position de l’esprit est notre propension à éprouver soit de la culpabilité soit simplement du remords face à une faute de notre part. Cela influera sur notre comportement (une personne qui éprouve de la culpabilité aura des comportements extrêmement négatifs, comme la prise d’alcool pour se soulager), la focalisation de notre attention (une personne qui se sent coupable oubliera d’examiner toutes les éventualités), nos sensations physiques (une personne exigeante aura une boule au ventre, des vertiges, les mains moites…).

Les clés pour déterminer une émotion malsaine

En conclusion, on peut dresser une liste synthétique de questionnements qui permettent d’identifier ses émotions malsaines.

  • Peut-on trouver un mot pour décrire ce que l’on ressent?
  • Peut-on identifier le thème de notre émotion?
  • Sur quel comportement débouche notre émotion?
  • Notre réflexion est-elle souple ou rigide ?

Sur le même sujet