Savoir utiliser les hydrolats

En matière de soin et de cosmétique, la mode est au naturel. Les hydrolats trouvent une place privilégiée dans ce retour à la simplicité.
28

Écologiques, simples d’utilisation, naturels, agréables, parfumés... Les adjectifs ne manquent pas pour désigner toutes les qualités des hydrolats . Ces eaux de soin aux senteurs florales et délicates, deviendront vite des incontournables de votre rituel de beauté .

C'est quoi exactement un hydrolat?

Avouons-le, le terme est un peu obscur. On y voit un peu plus clair lorsqu'on sait que les hydrolats sont aussi connus sous le nom d’"eaux florales". Si l'on jette un oeil sur le dictionnaire, on voit que l'hydrolat est "un liquide incolore qu'on obtient en distillant de l'eau sur des fleurs odorantes ou sur d'autres substances aromatiques" ( Littré ).

En fait, la production des hydrolats est étroitement liée à celle des huiles essentielles . En effet, lorsqu’on fabrique une huile essentielle, on distille un végétal (plante, fleur, feuille, etc.) afin d’en ôter toute trace d’eau et de ne conserver que l’ essence végétale . Lorsqu’on distille une fleur pour obtenir son huile essentielle, de la vapeur d’eau traverse la plante, en libère les principes actifs et se charge de ses propriétés. Une fois que cette vapeur d’eau se refroidit, on obtient d’un côté l’huile essentielle, et de l’autre un sous-produit qui correspond à la vapeur d’eau à l’état liquide. Ce sous-produit aqueux qui ne se mélange pas à l'huile essentielle, c'est l'hydrolat ! Cette eau est précieuse, car elle est chargée des principes actifs de la plante distillée. Une fois filtré et mis en bouteille, l'hydrolat s'invite dans nos salles de bain et, parfois, dans notre cuisine .

Choisir son hydrolat

Comme avant tout achat de cosmétique, il convient de s’assurer de l’authenticité de l'hydrolat que l'on souhaite acheter. Quelques conseils simples peuvent aider à faire un meilleur achat:

  • Tout d'abord, le flacon doit être étiqueté et doit mentionner le nom de la plante distillée avec sa dénomination botanique en latin .
  • De même, le flacon doit mentionner la composition complète de l’hydrolat, avec les différentes substances qu'il contient. Ces substances sont présentées dans un ordre décroissant en fonction de leur quantité. Cette règle est d'ailleurs valable pour tous les cosmétiques, même bio ou naturel (selon la règle de la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques, connu sous le sigle INCI ).
  • Gage de qualité supplémentaire, certains flacons mentionnent parfois la date et le lieu de la récolte, ainsi que le poids des plantes distillées.
  • Choisissez de préférence un label Agriculture Bio , ou assurez vous de l’origine naturelle de la plante utilisée pour l’obtention de l’hydrolat. Les plantes doivent être de qualité irréprochable: soit issues de zones sauvages, soit de cultures écologiques ou biologiques. Le label bio assure normalement qu’aucun additif ne vient «polluer» l’hydrolat. Ce détail revêt toute son importance lorsqu’on destine le liquide à la cuisine et à la consommation par voie interne.

Bien conserver les hydrolats

Lorsqu'on achète un hydrolat, il faut penser à regarder la date de péremption du produit. Une fois ouvert, l’hydrolat doit être utilisé rapidement. En effet, comme les hydrolats sont des produits naturels qui ne contiennent pas de conservateur, ils sont sensibles aux pollutions microbiennes. Pour préserver les qualités de l’hydrolat, il faut veiller à le conserver dans des conditions optimales. Pour cela, il faut éviter les variations de température et les trop forts taux d'humidité. Les flacons opaques, ou teintés, permettent de protéger les hydrolats de la lumière.

Les pièges à éviter ...

On retrouve un peu de tout sur les étals des grandes surfaces, à des prix parfois alléchants... Mais, malheureusement, ces hydrolats sont bien souvent de mauvaise qualité. Ne lésinez pas sur la qualité. Un hydrolat bas de gamme, coupé, avec des conservateurs, ou aromatisé, ne présentera pas les mêmes vertus cosmétiques et culinaires qu’un hydrolat pur. Un hydrolat authentique doit être issu de la distillation d’un végétal. C’est pourquoi, il ne doit comporter aucun ingrédient supplémentaire comme de l’eau ou de l’alcool, aucun conservateur, ou arôme naturel ou artificiel. Enfin, il ne faut pas confondre les hydrolats avec de simples décoctions ou macérations de plantes.

Pour connaître les vertus cosmétiques des hydrolats, lire cet article sur Suite 101.

CONT12

Sur le même sujet