Le café en capsule «toxique»: peu de risques pour la santé

Il y a plus de substances cancérigènes dans les capsules de café que dans un café normal. Mais à moins d'en boire 20 tasses par jour...

Une étude espagnole parue dans la revue Food Chemistry (1), révèle que les capsules renfermeraient un taux deux fois plus élevé de furane, une substance potentiellement cancérigène, qu’un café en poudre préparé dans une cafetière traditionnelle. Faut-il pour autant arrêter de boire le café issu d’une machine à capsule ou à espresso et mettre cette cafetière branchée au rencart? Certainement pas.

C’est la conclusion de Javier Santos, l’auteur de l’étude et professeur à l'université de Barcelone qui, après avoir pointé du doigt la particularité négative des capsules, estime qu’il faudrait en avaler au moins 20 tasses par jour, et tous les jours pendant longtemps avant de voir survenir les symptômes du cancer. Et encore, comme l’explique avec humour Futura-sciences.com , «il y a fort à parier que les premiers symptômes d'une telle surconsommation ne seraient pas liés aux effets cancérigènes du furane, mais plutôt aux conséquences du café au niveau de la santé cardiovasculaire!».

Le café en capsule loin devant pour le furane

L’étude publiée dans Food Chemistry est très sérieuse et le protocole mis en place aussi: «Pour cela, explique encore Futura-sciences.com, ils ont utilisé une méthode analytique automatisée (microextraction en phase solide couplée à une chromatographie en phase gazeuse et à une spectrométrie de masse ) pour mesurer la concentration en furane de cinq types de cafés : préparé dans une machine à filtre (normal ou décaféiné), instantané (soluble), préparé au percolateur et le plus récent de tous, le café issu d'une capsule».

«Préparer un café dans une machine à café n'est pas la même chose qu'en faire dans une machine à expresso ou à capsules, car celles-ci conduisent à des niveaux de furane différents», conclut le Pr Santos du département de chimie analytique où l'étude a été conduite.

Comme le précise de son côté Maxi-sciences.com , « les résultats ont révélé des concentrations supérieures de furane dans l'expresso: 43 à 146 nanogrammes par millilitre contre 20 à 78 pour le café normal et 14 à 65 pour le décaféiné. Pour certaines capsules, le café présentait même un niveau encore plus élevé de 117 à 244 nanogrammes par millilitre».

Le furane reste enfermé dans la capsule

  • Comment expliquer ce phénomène ?

  • Qu’est-ce que les furanes ?

Peu de risques pour la santé

  • Y a-t-il un risque ?

  • Pas d’inquiétude.
A priori utura-sciences.com

  • Une solution.

(1) " Occurrence of furan in coffee from Spanish market: contribution of brewing and roasting ".

Sur le même sujet