user_images/288723_fr_portraitvi.jpg

VINCENT ESTASSY

Publié dans : Les articles Culture de Vincent Estassy

Mara, bédé érotique ou intrigue policière ?

Mara de Cosimo Feri hésite entre intrigue policière et récit érotique. De belles intentions scénaristique n'en font pas forcément un titre incontournable.

Mara Favilla est écrivaine, aussi assoiffé de justice que de sexe elle possède un appétit sexuel fors du commun. Mariée, elle n’exclue pas de pimenter son quotidien avec quelques sex-friends de passage avec le consentement de son époux. Cette apparente légèreté cache une personnalité plus profonde et complexe.

Mara vol 1 : la folie lucide

Dévergondée, Mara 29 ans écrit des romans, invitée dans un manoir avec son mari elle va mener l’enquête sur une étrange disparition. Cette belle plante aux formes généreuses sait se servir aussi bien de son intelligence que de ses charmes.Elle n’est pas insensible à la violence. L’intrigue policière parfois servant de cache sexe à une histoire qui ne se résume qu’en définitive à une succession de scènes érotiques souvent mais bien amenées par la virtuosité de Cosimo Ferri.

Comment dire non aux avances d’une une jeune femme aux arguments si percutants elle qui ne dit jamais non, est même parvenue à convertir sa religion un avocat fervent catholique qui juge avec véhémence les écrits de la belle.

Mara aime le plaisir et trouve où qu’elle soit toujours et promptement un partenaire capable d’étancher sa libido insatiable. Homme ou femme qu’importe son genre. Son crédo le plaisir. A un partenaire ou plusieurs la belle et sculpturale Mara sait se montrer aussi perspicace.. Bande dessinée destiné pour un public essentiellement masculin, elle atteint son but, satisfaire le lecteur, non sans un plaisir mélangé de culpabilité. L’identification avec les personnages est totale, on s’imagine bien nous aussi succomber aux avances de cette créature mi-ange—mi-démon.

.Reconciliation autour d’un oreiller, confession intime Mara est une médiatrice très zélée. Celle-ci possède aussi un redoutable secret. Pourquoi une personne aussi charmante devient aussi une redoutable exécutrice capable de trancher la gorge d’un simple coup de poignard. Sortie en 2011, le volume 1 de Mara La Folie lucide (Tabou) fait la part belle à la gauloiserie

Mara vol 2 : le théâtre des Illusions perdues

Le second volet Le théâtre des illusions est un opus plus violent et terrifiant car il commence par le massacre d’une famille turinoise, suivi d’un viol odieux. Sans lien apparent Mara en vacance àTurin avec son amie Sonia semble est indirectement mêlée au meurtre de cette famille.

Cosimo Feri affirme son trait et apparaît moins cartoonesque que le premier opus. Le style graphique plus précis, les décors plus soignés. Il rend un bel hommage à la ville de Turin (voir la précision des détails de la façade de la gare centrale). Les scènes de luxure paraissant encore plus troublantes de réalisme. L’utilisation de l’aquarelle apporte encore plus de palpitant aux scènes érotiques. Les personnages féminins ont bénéficié d’un soin particulier que dans le précédent album.

Cependant les personnages masculins manquent d’expressivité et peinent à s’imposer même dans les scènes d’ébats amoureux.

Pour suivre les aventures de Mara par Cosimo Ferri sur les réseaux sociaux, cliquez sur le lien suivant. Photo exclusives, work in progress, infos exclusive sur la préparation du nouvel album de Mara.

À propos de l'auteur

user_images/288723_fr_portraitvi.jpg

VINCENT ESTASSY

merci  à Nos lecteurs pour ce moment passé avec vous, je m'envole pour
  • 103

    Articles
  • 16

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!